Il y a deux ans au moins, j'avais fait un article sur le camp de Gurs,

mais je ne pense pas qu'il en soit resté trace ici, pas plus que des autres articles au sujet de l'auteur Eric Mailharrancin

 

 

je vais reproduire ce qu'il écrit dans son blog::

 

"
Eric Mailharrancin, romancier du Pays Basque

27 janvier 2015
LES DEPORTATIONS A AUSCHWITZ DES JUIFS DU CAMP DE GURS
Transportés en camion jusqu'à la gare d'Oloron, 3907 Juifs de Gurs ont vécu leur dernier voyage jusqu'à Auschwitz-Birkenau en 1942 et 1943

Transportés en camion jusqu'à la gare d'Oloron, 3907 Juifs de Gurs ont vécu leur dernier voyage jusqu'à Auschwitz-Birkenau en 1942 et 1943

Les six vagues de déportations de Gurs vers Auschwitz-Birkenau

Les « départs en convoi vers une destination inconnue », pour reprendre la terminologie administrative du camp, constituent les événements les plus tragiques de l'histoire de Gurs.

En sept mois, du 6 août 1942 au 3 mars 1943, six convois ont expédié 3 907 Gursiens vers les chambres à gaz d'Auschwitz-Birkenau.

Tous ces déportés figurent au fichier du camp avec la mention « parti en convoi le... », sans mention de la destination.

Les quatre premiers transports (août-septembre 1942) ont été préparés par le capitaine Danneker, lors de sa visite au camp de Gurs, le 18 juillet 1942. Danneker, haut dirigeant de la Gestapo était l'organisateur de la répression antijuive en France.

A la demande de Danneker, le directeur français du camp a établi les listes de déportés. Aucun d'entre eux ne reviendra des camps de la mort.

Un bilan réel encore plus lourd

Sur les 18 185 hommes, femmes et enfants internés à Gurs à l’époque de Vichy, 80% d'entre eux, soit environ 14500 personnes, en grande majorité des Juifs, ont été déportés vers les camps d'extermination.

En effet, il faut ajouter aux 3907 Juifs déportés directement du camp de Gurs, les milliers d'internés de Gurs qui avaient été transférés de Gurs vers d'autres camps, tels que Noé, Récébédou, Le Vernet, Rivesaltes.. Ils ont tous été exterminés dans les camps de la mort."

 

source

 

Dans les jours qui suivent cet auteur publiera sur son blog des extraits de son roman: "Des barbelés français"