extrait: La fessée est une démission autant qu'une atteinte aux droits de l'homme, de l'enfant.C'est une violence qui doit être punie avec la plus grande sévérité: elle montre qu'on est incapable d'éduquer, et surtout d'élever: on rabaisse. Et je ne parle même pas du sadisme parental si fréquent! la fessée permet d'éviter le dialogue.De plus, un enfant n'appartient pas à ses parents. De nos jours, quiconque frappe un animal sera la proie des zamidézanimos et sera puni, ce qui est juste. Mais un môme est, dans ce cas, moins qu'un chien! Honte! Et je sais, moi, ce qu'est un enfant difficile! L'administrateur de fessées est un salaud, c'est tout. certes, la violence familiale, les maltraitances d'enfants sont plutôt le fait des femmes. Mais ce n'est pas une raison. Il faut une répression féroce accompagnée d'une aide psychologique pour soigner ce ratage.Et une surveillance pointilleuse! L'enfant n'a pas à être battu. (Orlando de Rudder)

 

article: http://orlandoderudder.canalblog.com/archives/2009/11/22/15889436.html

 

(ça c'est le rétrolien, j'ai jamais compris à quoi ou comment ça sert, mais bref, le voilà:

 http://www.canalblog.com/cf/fe/tb/?bid=71978&pid=15889436)

 

et ça c'est pour s'abonner au flux rss d'Orlando, desfois que...

http://orlandoderudder.canalblog.com/rss.xml