J'ai été très heureuse que Pierre Perret gagne son procès
et pourtant j'ai de l'admiration pour l'homme (Guy Béart) qui a parsemé mes tendres, années de chansons "phare": ce mur est mien (n'y collez pas!), paroles qui n'étaient pas de lui... , le premier qui dit la vérité, c'est l'espérance folle qui nous console de tomber du nid, en vertu des grands principes et des grands sentiments, et toutes les chansons "de France" le roi a fait battre tambour, quand Renaud de guerre revint, que sans lui sans doute, je n'aurais pas connues!

Mais lorsqu'il s'agit de présumer que d'autres peuvent avoir menti pour se vanter!
ah, bien tant pis!

J'ai beaucoup de tendresse pour Pierre Perret qui a charmé mes désirs d'insolence: quand une postière vous dit, Tonton Christobal, dépèche-toi mon amour j'suis garé en double file, les jolies colonies de vacances, moi j'm'en fous j'irai pas chez ma tante, c'est trop môche et ça sent l'pipi d'chat, ouvrez la cage aux oiseaux, le ZIZI, elle s'appelle cuisse de mouche, fleur de banlieu, Au tord boyau le patron s'appelle Bruno, C'est l'printemps, y a la tour Eiffel qui s'emballe qui se penche sur le trou des halles, T'en fais pas, mon petit loup, c'est la vie, ne pleure pas, Elle arrivait des Somalies, Lily dans un bateau plein d'émigrés qui venaient tous de leur plein gré vider les poubelles à Paris, Petite, si tu es kurde, il faut partir: les enfants morts ne peuvent plus grandir, Ma princesse aux pieds nus tu devrais prendre un bain, je suis tombée sur une tigresse qui inspire l'amour à belles dents,

enfin, que des choses belles (ou des sentiments "sains" et drôles et tendres, un peu comme Brassens, mais plutôt dans la gamme des Henri Salvador
de ces gens extraordinaires qui m'ont "portée" et faite rêver et chanter

La journaliste impliquée dans l'affaire, et qui en a pris pour cher d'amende,je n'ai pas l'honneur de la connaître
je relève à son ropos ces mots émanant du tribunal de justice: "Les juges ont estimé que tant sur les accusations d'imposture (la rencontre Pierre Perret-Paul Léautaud), que sur celles de pillage de l'oeuvre de Georges Brassens ou encore de plagiat, Sophie Delassein, la journaliste du Nouvel Obs avait "dressé un réquisitoire d'une singulière violence", portée par une "coalition de susceptibilités à la tonalité quelquefois vengeresse"- allusion transparente aux déclarations de Guy Béart, véritable initiateur de l'article, Pascal Thomas ou certains "amis" de Georges Brassens."

source: http://www.lexpress.fr/culture/livre/pierre-perret-vainqueur-du-nouvel-obs-par-k-o_992525.html

et puis l'invraissemblable intervention pleine de non-sens de Henri Roussel, alias Delfeil de Ton, l'un des chroniqueurs les plus anciens et les plus renommés du Nouvel Observateur, membre de l'association des Amis de Paul Léautaud:

"Je suis formel, il n'a pas pu rencontrer Paul Léautaud dans les conditions qu'il dit (...) Imaginer Léautaud supporter plus de quinze secondes les chansons" de Line Renaud, comme il le raconte, c'est "invraisemblable". Tellement invraisemblable qu'il en rit.

C'est alors que l'avocat de Perret, Me Szpiner, propose à Delfeil de Ton de lui lire une coupure de presse, et cela donne ceci : "Perret avait 20 ans. Il arrivait de sa province pour faire son service militaire à Paris. L'admiration le poussait. Il s'est présenté, le 26 août 1954 exactement chez Paul Léautaud. Lequel, alors âgé de 82 ans et célèbre depuis peu (...) le reçut une fois, deux fois, une dizaine de fois, l'accompagne dans les librairies du Quartier latin pour lui procurer les livres qu'il devait connaître... et cerise sur le gâteau que Léautaud "aurait vu Line Renaud à Bobino". Delfeil de Ton demande, l'air dégoûté, qui a pu écrire une chose pareille. L'avocat répond, dans un coup de théâtre digne d'une série américaine, que c'est lui, Delfeil de Ton, en 1987, dans le Nouvel Observateur.

Pris au piège, Delfeil de Ton déclare alors : "Vraiment, je ne m'en souviens pas. Si je m'en étais souvenu, je ne serais venu faire le cornichon ici !"

source: http://www.purepeople.com/article/proces-du-nouvel-obs-pierre-perret-est-il-mythomane-reponse-le-13-mai_a76513/1

je crois qu'en cette affaire, on ne pouvait trouver mieux!

et je m'en voudrais d'avoir laissé passer ce petit moment de "détente" bien involontaire!


Alors parler de DSK! Le ciel nous tombe sur la tête!
On imagine mal un homme se destinant aux plus hautes fonctions de notre pays, même s'il a des tendances connues de séducteur, se jeter sur une inconnue américaine pour lui faire ce qui est décrit dans les articles comme celui-ci: http://www.voici.fr/potins-people/les-potins-du-jour/dominique-strauss-kahn-alibi-et-nouveaux-indices-407301

La plaignante avait situé l'agression aux alentours de 13 heures, or DSK a un alibi, il déjeunait à cette heure avec sa fille, et avait quitté son hôtel à 12h 28, facture faisant preuve (qui paye une facture n'est pas "en fuite"!), qu'à cela ne tienne, l'accusation a avancé l'heure de l'agression à 12h, mais de qui se moque-t-on?

 

En attendant DSK est gardé en prison jusqu'au 20 mai, on a peur que libre, il ne revienne pas de si tôt au Etats Unis!

source: http://www.voici.fr/potins-people/les-potins-du-jour/dominique-strauss-kahn-reste-en-prison-jusqu-au-20-mai-407331

Si je parlais de galère pour Béart, Perret, Delfeil et Delassein, que dirons-nous alors au sujet de Dominique Strauss-Kahn?
Mais où va-t-on?

 


 

COMMENTAIRES RECUS:

 

 

 

 

FLEURDATLAS

J'ai l'habitude d'émailler certains de mes discours de petites anecdotes au sujet de personnes "people" que j'ai rencontrées ou connues, le premier qui vient me dire que je mythomane, je l'envoie paître, oh, je lui ferai pas un procès, non, j'ai pas que ça à faire, et puis moi, les procès: RAZ! bon sang, pourquoi irait-on raconter des petites choses parfois insignifiantes, si on ne les avait vraiment vécues? ce serait d'un ridicule fini!

au sujet de DSK j'ai la conviction personnelle et privée que c'est une tentative pour le disqualifier, mais je n'irai pas en faire la matière d'un article, oh je n'en pense pas moins, mais je ne serai pas moins prudente que ses amis de la classe politique! j'attends avec impatience qu'on mette un peu de vraie lumière sur cette invraissemblable affaire!

grr de grr!
4 years ago

 

 

FLEURDATLAS

cette phrase de Michel Colucci tiens: "Quand on sait pas, on ferme sa gueule".
4 years ago.

 

 

JP L'ARCHEO

J'opine -si j'ose ! - du chef...
* Va falloir maintenant mesurer ses écrits ;-))
Et se tenir à six pas, au moins, de toutes les Dames en présence de témoins si possible : je suis Français, donc suspect potentiel ...
Au temps de la chasse aux sorcières mon visa pour les States m'avait été refusé pour "activisme syndical !'
4 years ago.

 

 

FLEURDATLAS:

l'affaire DSK est plus embrouillée (côté plaignant, médiatisation et justice) qu'il n'y parait encore et je vais citer deux réactions suite à deux articles du très sérieux Figaro

PREMIERE REACTION:

"L’affaire DSK et les contre-vérités médiatisées. Lorsque l'on observe les heures de communication de l'administration américaine à l'occasion de l'opération Ben Laden et de l'arrestation de DSK, on ne peut qu'être surpris de la très mauvaise qualité de celle-ci. Dans les deux cas, cette communication a été le règne de l'approximation, de l'imprécision et d'un manque complet de professionnalisme : ==> D'abord flou complet sur l'horaire: la tentative de viol a lieu vers 13h. Puis on découvre que c'est vers 12h. Mais la plainte de suite à la Direction du Sofitel n'est déposée que plusieurs plus tard (à 15h29). ==> DSK a oublié des effets personnels et son portable dans la chambre en partant précipitamment. On découvre qu'il n'avait pas oublié de portable mais l'avait simplement mal rangé. Puis aucune mention d'effet personnel oublié. ==>On découvre, vidéo à l'appui que son départ de l'hôtel n'était pas du tout précipité. Il ne court pas, prend son temps, revient en arrière, bavarde... ==> On découvre qu'il ne s'est pas enfui vers l'aéroport mais qu'il a déjeuné au restaurant avec sa fille. ==> On découvre qu'il n'a pas pris le premier avion en partance pour la France afin de s'enfuir mais que sa place d'avion de retour était déjà bel et bien réservée depuis le 12 mai. ================================ En résumé, pendant 48h, un homme public internationalement connu, arrêté pour voie de fait grave, a donc été médiatiquement sali, traîné dans la boue grâce à toutes ces approximations. L'éthique aurait voulu un minimum de discrétion et de vérification de tous ces faits avant de les répandre dans les médias. A l'avenir, les USA devraient vraiment mieux soigner leurs communications. Ce désordre puis lynchage médiatique va finir par ressembler à la fameuse contrevérités de Bush suivie de la brutale réaction militaire que l'on sait. ============================ Malgré le délicat précédent de l'affaire Polanski, le rejet de la caution (de 1 million de dollars) par la juge a très certainement été influencé par cette succession de "contre-vérités" massivement médiatisées. Les droits de la défense ont clairement été altérés par cette communication "hors normes". Même si DSK a eu tort, a fauté, la justice américaine n'en sort pas grandie. " A 19:55, le 18/05/2011 |

http://plus.lefigaro.fr/page/remy-ronald-159612
en rapport avec l'article:
http://www.lefigaro.fr/politique/2011/05/16/01002-20110516ARTFIG00707-dsk-questions-sur-un-week-end-a-new-york.php

SECONDE REACTION:

Je suis affligé de tant de commentaires prompts à la culpabilité ou à l'innocence. L'article présente une vision d'un journaliste français qui enquête sur cet hôtel. De plus le figaro n'est pas connu pour sa position de gauche donc arrêtez de dire que le journaliste agit à décharge, mais il donne un élément troublant qui contredirait les affirmations de cette femme ainsi que de son frère. Qui est de dire qu'elle ne savait pas qui était cet homme puisque la simple agent d'entretien non-chargée de faire les chambres VIP à vu sa photo est savait qu'il était français et VIP!!!
De la à dire qu'il y a complot ou tentative de la part de cette dame de tirer profit de la situation il y a un pas que je ne franchirais pas.

Toutefois cette enquête (à charge, je le rappelle pour ceux qui n'ont pas bien compris le système judiciaire US) a de nombreuses zones d'ombres au regard des infos qui nous parviennent :
1/ Un femme de ménage qui entre dans une chambre encore occupée?
2/ un agent qui débarrasse le petit dèj et qui dit qu'elle peut rentrer qu'il n'y a personne ( à vérifier?)
3/ Cette femme qui dit ne pas savoir qui était ce VIP (son frère lui savait) alors même qu'une photo signalant son caractère VIP était dans le vestiaire et que même les agents non chargés des étages VIP le savaient.
4/ Le fait que cette femme est été mise à cette étage ce jour là (ou au moins très récemment).
5/ Qu'elle soit arrivée 2h plus tôt qu'à l'accoutumé(à vérifier).
6/ Que la police change la date de l'heure de l'agression.
7/ Que la police présente la photo de DSK pour savoir si c'est lui qui avait agressée la femme(à vérifier).
8/ 15h29 déposition de la femme présumée victime - 16h40 arrestation de DSK rapide la police américaine?
9/ La juge qui trouve anormal que le patron du FMI soit dans un avion alors même qu'il avait des rendez-vous le lendemain en Europe et que je pense qu'il a au regard de ses fonctions fait 10 fois le tour de la terre en avion et qui en plus refuse la caution, le passeport et le bracelet. (Le syndrome polanski a bon dos)
10/ Le fait que le procureur n'ai pas avancé comme preuve la vidéo montrant la victime présumée sortir de la chambre en état de choc, mais plutôt le fait que DSK serait parti précipitamment.
.... Et j'ai du en oublier.

Ensuite tout ceux qui s'indignent de l'émoi des proches de DSK plutôt que de s'intéresser à la victime (que je rappelle est présumée comme telle) est normal, tout comme les proches de la dame vont dans le sens de ses accusations. C'est humain et plutôt rassurant, non?

Pour les féministes qui s'insurgent sur cette histoire et qui attirent la sympathie sur cette victime( que je rappelle est présumée comme telle), j'espère pour vous que DSK sera jugé coupable car dans le cas contraire vous discréditerez à jamais la parole de toutes ses femmes qui subissent cet acte immonde de la part d'hommes qui n'ont le courage que de s'attaquer à une femme dans sa chair la plus intime. Car je vous rappelle que si cette femme a menti (et je ne le souhaite pas) votre cause n'aura plus de sens. Car s'il est vrai qu'il est difficile de témoigner pour dénoncer que quelqu'un vous a violé, il est arrivé à des puissants et riches d'avoir été dénoncés pour ces actes juste pour de l'argent ou pour de la vengeance. Sur une autre idée mais pas si éloignée, rappelez vous de l'affaire d'Outreau (il y a eu des innocents en prison sur des témoignages qui ont été déclarés faux par la suite). La calomnie existe et au US elle peut rapporter beaucoup (Cf le procès de Mickaël Jackson...) donc restons neutre s'il vous plait.

Tout cela pour dire que je ne juge pas DSK (innocent ou coupable) ce n'est pas mon rôle mais celui de la justice. Je m'interroge juste sur les faits (en ma possession) et je m'inquiète des attitudes puantes des uns et des autres prompts à juger et qui diront qu'ils savaient la vérité le jour où le jugement sera rendu.
S'il est innocent ceux qui l'auront jeté au pilori ne viendront pas s'excuser de leurs mots. Et la cause des femmes violées sera à jamais remise en cause et le doute sur la véracité des propos tenues par une véritable victime de viol sera toujours de mise.
S'il est coupable et bien il méritera son sort mais les chiens haineux iront lui jeter des pierres et ceux qui "savaient" et/ou étaient ses amis lui tourneront le dos sans penser une seconde à cette victime que sera alors devenue cette illustre inconnue africaine qui elle devra vivre avec ce poids sur sa conscience qu'aucune douche n'enlèvera jamais.
Enfin je terminerais pas les propos du frère qui nous dit qu'elle est une bonne musulmane, je veux bien le croire mais cela ne fait pas d'elle une victime mais pas non plus une coupable. Je lui dirais que M. Ben Laden se croyait un bon musulman aussi et une partie non négligeable de la planète ne devait pas penser comme lui et au premier chef les USA, au regard de la balle qui à fini dans son crane.
Ce qui m'amène à rappeler aux américains qui nous jugent sur notre incapacité à dévoiler nos vies privées, de commencer par balayer devant leur porte, car vous vous pouvez décider de qui doit vivre ou mourir sans que personne n'est le droit de vous le reprocher sinon..., quel est le plus choquant des deux? (Désolé pour le HS)
A 21:54, le 18/05/2011

http://plus.lefigaro.fr/page/c-xavier

en rapport avec l'article:
http://www.lefigaro.fr/politique/2011/05/17/01002-20110517ARTFIG00697-sofitel-new-york-etrange-scene-de-crime.php

4 years ago.

 

ADAM

(commentaire retiré, ADAM a résilié son compte)
4 years ago. Edited 4 years ago.

 

FLEURDATLAS
ADAM, je suis allée chez CAROLE pour trouver l'article dont tu parles et ne l'ai pas trouvé, son dernier article d'accès public date du 7 mai 2011


quant aux innocents ou aux victimes j'en ai fait partie, à plusieurs titres hélas
et je sais aussi combien et comment on peut faire pour disqualifier quelqu'un de "génant" pour la politique comme pour les fonds monétaires...
parce que de ce bois on m'a déjà chauffée!
et j'en suis difficilement revenue!!! justement

cependant, ne sachant rien de trop "fiable" sur l'affaire DSK présente, je m'en tiendrai au bon avis de Coluche cité plus haut!

je n'oublie pas les pays (et surtout leurs populations) que j'ai suivis avant mon départ en stage récemment
mes articles de revue de presse du mois de mars et avril et début mai en témoignent

toutes les nuits que j'ai passées à éplucher la presse pour rendre compte en témoigne

l'affaire DSK est importante pour la France et sa politique
je n'ai jamais caché mes opinions politiques et mes aversions et mes désolations
l'affaire DSK n'est pas qu'un simple fait divers
il y a bien des façons de mener des guerres et des révolutions ou des contre révolutions, je suis bien placée pour le savoir!

dans un autre genre:

j'ai vu le défilé catastrophe sur "voici"! en effet catastrophe!
et ceci m'inspire "charité bien ordonnée commence par soi-même"!
(avant de vouloir faire du bien à autrui, il faut savoir s'en faire à soi-même, l'image de la mode et des mannequins n'en sort pas "grandie")


bonne soirée Adam et merci pour tes visites et tes commentaires précieux
4 years ago

 

 

JP L'ARCHEO

Poor Noemi CAMPBELL !...
4 years ago.

 

 

FLEURDATLAS

oui, ça "crève" le coeur!
mais qu'allaient-elles donc toutes faire sur d'aussi aiguillés talons!
les avait-on nourries avant ce défilé?
avait-on placé des graviers ou des peaux de banane sur l'estrade?

et puis pourquoi s'ingénie-t-on à nous montrer à l'envie les anicroches, les gags, les zapping cata, notre société cherche le "zéro défaut"? impossible rêve!

se moquer d'autrui, ce n'est pas cela le véritable good sense of humor!

4 years ago.