Contrairement à son nom, le « nouvel an chinois » n’est pas une fête uniquement chinoise : les pays comme l’Indonésie, la Thaïlande, le Vietnam, la Corée du Sud, la Mongolie, le Tibet,… etc, célèbrent aussi le commencement du nouveau calendrier lunaire. En ce jour, ce sont donc toutes les communautés asiatiques du monde qui se déguisent et sortent dans les rues ! 


Généralement, selon la coutume asiatique, cette période de fête est précédée par un grand nettoyage des maisons, afin de chasser les mauvaises ondes et les malheurs de l’année passée. Puis des offrandes (friandises, plats traditionnels, vin) doivent ensuite être offertes au Dieu du foyer pour s’assurer bien-être et prospérité. Selon les croyances, la veille du nouvel An, les familles doivent coller partout dans leur maison des papiers rouges sur lesquels sont inscrits des vers bienveillants. Ces papiers auraient le pouvoir de protéger leur maison de Nien, un monstre cruel et vorace qui dévorerait les humains avant l’arrivée de la nouvelle lune. Ainsi, Nien détestant le rouge, le monstre serait tenu à l’écart durant toute l’année nouvelle. On allume également des pétards pour l’éloigner, car on raconte que celui-ci fuit le bruit.


source

 

2015 est l'année de la chèvre (pour les Chinois cela désigne également l'agneau, le mouton ou le bélier). Cet animal représente la sagesse, le bonheur mais aussi un esprit dynamique et combatif.à Bordeaux, le défilé sera vendredi 20 février. La communauté chinoise de Bordeaux compte entre 3000 et 3500 ressortissants dont 2500 étudiants. 
Comme l'an passé, il y aura un défilé dans les rues du centre-ville. Un défilé emmené par deux dragons et deux lions qui déambuleront au rythme des pétards et des instruments de musique.

source

Généralement, le point de rendez-vous est la Place de la Victoire à 14h30. Le défilé devrait partir en direction de la rue Sainte-Catherine puis tout le monde arriverait place Saint-Projet.

A la fin de la journée, on se réunit place Pey-Berland pour réaliser une danse du dragons spectaculaire que les enfants ne sont pas près d'oublier.

source

 

source