Vous avez dit "STYLE"?

dixit wikipedia:

La vulgarité n'appartient pas seulement au domaine du langage : elle peut être aussi dans la gestuelle ou le comportement général, comme dans les pratiques sociales et les modes de pensée. Elle n'implique plus alors la grossièreté (on peut imaginer des charretiers* au coeur d'or et des monstres de vulgarité au langage châtié) et peut caractériser des milieux non plébéiens. 

A défaut d'être une catégorie ou un style à part entière, elle tient de la tournure d'esprit et engage la vision du monde. Aucune bribe de vulgarité n'est fortuite. Elle menace directement la dignité.

 

 

(NDLR): * les charretiers jurent, c'est bien connu

il y a peu de charretiers par les temps qui courent!

 

mais encore énormément de "couillons" en sud-ouest où ce mot n'a pas la même connotation qu'en d'autres provinces françaises...

 

 définition, citations, reflexions sur la DIGNITE:

Gravité noble qui inspire la considération, commande le respect, les égards.

  • Il arborait une manière de dignité burlesque qui préparait la salle en sa faveur (Francis Carco, L'Homme de Minuit, 1938)
  • En revanche, la plus stupide de leurs tristes conceptions, l'esprit de dignité, est venu remplacer parmi nous la gaieté française. (Stendhal, De l'Amour, 1822, 3e préface du 15 mars 1843)

 

en anglais on pourrait dire: self respect, ce qui peut se traduire par "amour propre"

est-ce à dire que les danseurs de zumba (dont je suis) qui se déhanchent et caracolent sous le "gangnam style" manquent totalement d'amour propre

et que ceux qui les regardent les jugent sévèrement comme totalement dépourvus de dignité? ou totalement investis d'esprit déluré et délirant?

 

est-ce vulgaire de vouloir rigoler en perdant quelques calories?

heureusement, à part mon prof de danse, qui justement est coréen et entend parfaitement la langue, personne dans la salle ne se préoccupe de la traduction de la chanson et de sa signification au premier comme au second degré!

tout le monde s'en fiche du tiers comme du quart (as said my oppa, ce qui voulait dire "grand-papa" en allemand

oppa, omma pour "grand-maman"- mais qui donc m'avait appris ceci? un homme fortuné qui avait fait le coup de poing en Corée dans les années 50, sa fille qui avait le même âge que moi, portait également le même prénom que le mien, et curieusement son nom de famille était "Faust"

ou ces habitants d'Essen ou de Bochum?)