(suite à la contribution sur l'alternative à la violence en éducation, voir tous les autres posts )

voici un lien pour aller voir comment un psychologue explique au parents une méthode pour apporter solution et terme aux crises qu'un enfant peut faire lorsqu'il est dans un magasin ou une grande surface lorsque vous faites les courses

les méthodes visent ces constatations et raisons:

Trouvez les raisons, vous trouverez les solutions

Si votre enfant fait des crises, il y a nécessairement une raison.  Trouvez cette raison et vous trouverez des solutions, parfois très simples, d’en finir avec les crises.  Voici quelques exemples de raisons qu’ont les enfants de faire des crises et les solutions possibles pour chaque raison.

 
A.    Votre enfant fait des crises parce qu’il sait que cela vous rend mal à l’aise et que, pour éviter le regard des autres, vous finissez par céder à ses caprices.

B.     Votre enfant fait des crises parce qu’il veut partir, il trouve ça trop long de faire l’épicerie.  Avouons-le, il n’y a pas grand-chose d’intéressant au fait de rester prisonnier d’un panier d’épicerie pendant 30-40 minutes, voir peut-être même une heure.

C.     Votre enfant fait des crises parce que le comportement qu’on attend de lui n’a pas bien été défini au départ.
 

 

en 15 points il vous explique clairement l'attitude que vous devez observer à présent

(même si vous n'avez jamais fait ainsi auparavent, le faire et s'y tenir est la garantie d'un succès RAPIDE et sans violence aucune, uniquement bon sens et fermeté)

http://www.webdlambert.com/crise-enfants-epicerie.html

 

si j'indique cette piste ci-dessus, c'est que nous appliquons des méthodes semblables à l'égard d'enfants qui ont pris l'habitude de taper autrui, en particulier parents et adultes (voir ma note ici: Deuxième élément de réponse aux questions de Dark Crystale (contribution à léducation alternative à la violence)



je rapporterai ici en complément plus tard sur cette même note ma propre expérience à ce sujet (dès que j'aurai le temps de recopier)
 

 (à suivre...)